Distri - une distribution pour fonctionner sur des technologies de gestion de paquets rapides

Quartier

Michael Stapelberg, auteur du célèbre gestionnaire de fenêtres i3wm et développeur Debian précédemment actif (accompagné d'environ 170 paquets), annonce que vous développez une distribution Linux "distri" (expérimental) avec un gestionnaire de paquets du même nom.

Le projet se positionne comme une étude des voies possibles pour augmenter les performances des systèmes de gestion de paquets y représente de nouvelles idées pour créer des distributions. Le code du gestionnaire de packages est écrit en Go et distribué sous la licence BSD.

Une caractéristique clé du format de package proposé dans cette nouvelle distribution Linux est la livraison du colis sous forme d'images SquashFS, au lieu de fichiers tar.xx compressés.

L'utilisation de SquashFS est similaire aux formats déjà populaires AppImage et Snap, Avec cela, ce nouveau format de package proposé permet à un package d'être "assemblé" sans avoir besoin de le décompresser, ce qui économise de l'espace disque, permet des changements rapides et rend le contenu du package instantanément disponible.

En même temps, paquets distri, comme dans le format classique "deb", ils ne contiennent que des composants individuels connectés par des dépendances avec d'autres packages (les bibliothèques ne sont pas dupliquées dans les packages, mais installées en tant que dépendances).

En d'autres termes, distri tente de combiner la structure granulaire des packages des distributions classiques, comme Debian, avec des méthodes pour fournir des applications sous la forme de conteneurs montés.

Chaque paquet de distri est monté dans son répertoire en mode lecture seule (par exemple, un paquet avec zsh est disponible sous le nom "/ro/zsh-amd64-5.6.2-3"), ce qui affecte positivement la sécurité et protège contre les modifications accidentelles ou malveillantes.

Alors que pour créer une hiérarchie de répertoires de services, tels que / usr / bin, / Usr / share y / usr / lib, un module FUSE spécial est utilisé qui combine le contenu de toutes les images SquashFS installées en un seul ensemble (par exemple, le répertoire / ro / partager donne accès aux sous-répertoires partagés de tous les packages).

Les packages sur distri sont fondamentalement exempts de pilotes appelés lors de l'installation et différentes versions du package peuvent coexister entre elles, ce qui permet de paralléliser l'installation des packages.

La structure proposée limite les performances d'un gestionnaire de packages uniquement à la bande passante du réseau à travers lequel les packages sont téléchargés. L'installation ou la mise à niveau directe d'un package se fait au niveau le plus bas et ne nécessite pas de duplication de contenu.

Dans la distribution, les conflits sont exclus lors de l'installation des packagess, puisque chaque paquet est associé à son propre répertoire et que le système permet l'existence de différentes versions d'un paquet (le contenu du répertoire avec une révision plus récente du paquet est connecté aux répertoires de résumé).

Alors que pour le côté compilation des paquets, c'est aussi très rapide et ne nécessite pas l'installation de packages dans un environnement séparé (dans l'environnement de construction, des représentations des dépendances nécessaires du répertoire sont créées / ro).

Les commandes de gestion de package typiques sont prises en charge, Quoi "distri installer« Et »mise à jour de la distribution«, Et à la place des commandes d'information, vous pouvez utiliser l'utilitaire standard« ls »(par exemple, pour voir les paquets installés, il suffit de lister les répertoires dans la hiérarchie« / ro », et pour cela de savoir lesquels package inclut le fichier, voyez où mène le lien dans ce fichier).

Le prototype de distribution proposé pour les expériences comprend environ 1700 packages et des images d'installation prêtes à l'emploi avec le programme d'installation, adaptées à l'installation en tant que système d'exploitation principal et au lancement sur QEMU, Docker, Google Cloud et VirtualBox.

Il prend également en charge le démarrage à partir d'une partition de disque cryptée et un ensemble d'applications typiques pour créer un bureau basé sur le gestionnaire de fenêtres i3 (Google Chrome est proposé en tant que navigateur).

Des outils complets sont fournis pour compiler la distribution, préparer et créer des packages, distribuer des packages sur des miroirs, etc.

Si vous souhaitez consulter le projet, vous pouvez le faire en le lien suivant. 

source: https://michael.stapelberg.ch/


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   braytac dit

    Beau. C'est génial.
    Il me serait difficile de me détacher de Pacman haha, mais très ingénieux! Je ne suis jamais allé complètement annuler parce que xbps n'a pas la puissance de Pacman, mais avec ce que je lis maintenant, même si cela prend du temps pour rendre le gestionnaire plus complexe (comme ... passer d'un xbps à Pacman aujourd'hui) ce sera valoir la peine. Cela semble-t-il être à un autre niveau?