Ils proposent de mettre une taxe sur le travail à domicile

proposer de mettre une taxe sur ceux qui travaillent à domicile

Au moins de l'Argentine, les politiciens et les économistes allemands semblaient des gens sérieux. Mais, à en juger par les nouvelles que nous allons commenter, ils ont les mêmes passe-temps que leurs collègues de cette partie du monde.

La Deutsche Bank propose d'imposer une taxe à ceux qui travaillent à domicile.

Les autres jours, je parlais à un entraîneur personnel qui a perdu son emploi parce que le gymnase où il travaillait a dû fermer en raison de la vaste quarantaine en Argentine. Comme tant d'autres a trouvé le moyen de ne pas enseigner à distance seulement qu'au lieu d'utiliser des solutions propriétaires comme Zoom, il a utilisé des logiciels libres(Dès que je le convainc de me faire un rapport, je le publie)

Le fait est que Il a réussi à gagner sa propre clientèle (il travaillait auparavant pour un salaire), dont beaucoup lui ont dit que cette méthodologie est beaucoup plus utile que de devoir aller au gym.

Comme lui, de nombreuses personnes ont trouvé que travailler à domicile en utilisant la technologie était beaucoup plus efficace que de devoir se rendre au lieu de travail chaque jour ouvrable. Mais il semble que tout le monde ne soit pas satisfait du changement.

Du confortable pot de yaourt dans lequel ils vivent, les stratèges de la division de recherche de la Deutsche Bank Ils croient que quiconque décide de travailler à domicile après la pandémie devrait payer pour ce privilège.

Votre proposition comprend une taxe de 5% pour ceux qui travaillent «volontairement» à domicile. Je mets les guillemets volontairement car ils le comprennent quand il n'y a pas d'obligation imposée par l'Etat comme pendant la pandémie.

L'idée de Il y a des gens qui travaillent à domicile en tant que pigistes parce qu'ils ne peuvent pas trouver un autre type d'emploi, il ne semble pas que cela leur soit venu à l'esprit.

Ils estiment que cette mesure pourrait générer une collecte de 48 milliards de dollars par an aux États-Unis et d'environ 16 milliards d'euros en Allemagne. Cela pourrait financer des subventions pour les travailleurs à faible revenu et essentiels qui ne peuvent pas travailler à domicile.

Pourquoi proposez-vous de mettre une taxe sur le travail à domicile?

Selon les stratèges de la Deutsche Bank ttravailler à domicile permet d'économiser de l'argent sur les déplacements, le déjeuner et la vie sociale - il offre également une plus grande sécurité d'emploi et une plus grande flexibilité. Cependant, les personnes qui travaillent à domicile contribuent moins à l'infrastructure de l'économie et peut donc prolonger la baisse des taux de croissance.

J'avoue que je me suis perdu ici. Je comprends la chose du déplacement. Mais, les personnes qui travaillent à domicile continuent de manger et, à moins qu'ils ne soient chroniqueurs sur un blog Linux, ils ont une vie sociale. En outre, sonIls sont responsables de l'achat et de l'entretien des équipements avec lesquels ils travaillent et du paiement de l'énergie qui les fait fonctionner. En revanche, les moyens de transport ont tendance à être très polluants et à provoquer des embouteillages, en ne les utilisant pas, ils contribuent à améliorer la qualité de l'air et à réduire le temps de trajet des travailleurs essentiels.

Je leur dois d'expliquer d'où ils tirent la meilleure sécurité d'emploi. Je ne peux pas deviner comment ils en sont arrivés à cette conclusion. Quant à savoir ce que ceux qui travaillent contribuent le moins à l'infrastructure de l'économie, du moins est-il discutable. Le travail à domicile amène des personnes sur le marché du travail qui, autrement, ne pourraient peut-être pas le faire; étudiants, mères et pères de jeunes enfants, retraités et personnes qui ont besoin d'un revenu supplémentaire.

Qu'y a-t-il derrière cette proposition?

Un des commentaires de sitio dont nous avons tiré la nouvelle semble avoir frappé dans le mille

Si une banque tSi vous avez une division d'investissement dans les bâtiments commerciaux, l'alternative du travail à domicile devrait être plus coûteuse pour les travailleurs. Sinon, les tours de bureaux appartenant à la Deutsche Bank seront bientôt vides. Bientôt, il y aura également une taxe sur la consommation de nourriture ou de sommeil à domicile, pour soutenir l'infrastructure des restaurants et des hôtels.
La Deutsche Bank investit-elle également dans des usines de toilettes? Ensuite, il y aura une taxe pour aller à votre propre salle de bain

Ces dernières années, la Deutsche Bank a été impliquée dans plusieurs scandales de blanchiment d'argent et d'infraction à la loi.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

4 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   David Orange dit

    Nouvelles intéressantes et personnellement j'ose dire que l'idée n'est pas émergente, puisqu'elle a une base uniquement adaptée à la nouvelle façon de travailler.

    Je ne sais pas comment les gouvernements d'Europe et d'Argentine collectent les impôts (comme vous le dites). Mais d'après ce que je vis au jour le jour ici au Mexique et sur la base de la constitution de mon pays, cela nous dit que toute activité exercée par un Mexicain à la fois sur le territoire national et à l'étranger doit payer des impôts (sa contribution au pays, au fond, bien que partout dans le monde ces collections de citoyens ne sont pas utilisées comme on pourrait le penser ...).

    Bien que ce ne soit que textuel, jusqu'à il y a quelques mois au Mexique de nombreuses activités (professionnelles ou non), étaient dans un tabou (de savoir s'il fallait payer des impôts), c'est le cas des revenus perçus via internet (publicité, vidéos, dons, etc.), ainsi que des applications telles que Uber, didi (avec tout et ses modes de livraison de nourriture), entre autres.

    Mais ce n'est que l'année dernière que diverses réformes de la loi sont entrées en vigueur afin que des activités comme celles-ci entrent dans le paquet mexicain de collecte des impôts et maintenant toutes ces activités doivent contribuer au Trésor, alors je vous dis que ce n'est pas rien de nouveau. , comme je ne me souviens pas très bien dans quels pays, ce type de paiement d'impôts est en fonction.

    C'est pourquoi le travail à domicile ne vous exempte pas de payer des impôts, du moins ici au Mexique et je ne doute pas que dans d'autres pays, (je sais que beaucoup d'entre nous pensent que c'est un vol, mais en fin de compte c'est votre contribution en tant que un citoyen de votre pays) Quant au montant de la taxe ici au Mexique (Taxe sur le produit du travail, ou ISR), il est proportionnel au montant que vous gagnez mensuellement et varie de 0% à 35%.

    Enfin, en ce qui concerne la partie que si cela génère que les bureaux ne sont pas loués, les services de transport ou de restauration sont utilisés et donc ils veulent augmenter la collecte, etc. Ceci si c'est stupide parce que dans tous les cas s'il est appliqué de cette manière, alors cela met l'accent sur l'interprétation selon laquelle ceux qui font ce genre de dépenses pour se rendre à leur travail devraient avoir l'avantage de pouvoir déduire tout cet investissement pour y arriver. votre lieu de travail… et éventuellement cette partie si elle est omise d'une telle proposition.

    1.    Diego allemand Gonzalez dit

      Salut David.
      Merci pour le commentaire
      D'après la façon dont j'ai interprété les nouvelles, ce qu'ils proposent, c'est une taxe supplémentaire à ce qui est déjà payé.

      1.    David Orange dit

        Oui, vous avez raison, car en tant que tel, il n'est pas bien expliqué dans la source, il peut donc être interprété par les deux cas autant que s'il était traité comme quelque chose de nouveau ou sur ce qui est déjà soulevé.
        Salutations!

  2.   ja dit

    Quelle est la surprise ?.
    Il y a deux sociétés, celle qu'ils ont conquise, leurs parents, mes grands-parents, leurs arrière-arrière-grands-parents, qui se battent avec les dictateurs.
    Mais maintenant, celui de déclencher une guerre est moche et sale, on leur vend des cristaux colorés, et on les asservit, pour qu'ils travaillent pour nous.
    Cette société est divisée en producteurs et foies, producteurs, produits, biens physiques, idées, art, santé.
    Et les foies, ils y pensent, vivant des ouvriers, la droite et la gauche sont mortes, il n'y a que des foies et des ouvriers.
    Dans quel groupe voulons-nous appartenir?