Distrobox est-il la fin du saut de distribution ?

Boîte de distribution

Dernièrement, j'ai lu les informations et regardé beaucoup de vidéos sur Boîte de distribution, ce genre de Linux Susbystem pour Linux qui nous permet d'installer des logiciels d'une distribution dans une autre. J'ai parfois lu comment on prétend que c'est la fin du monde. saut de distribution, mais est-ce vraiment si grave ? À mon avis, non, et je vais vous expliquer les raisons pour lesquelles je crois que cette obsession d’essayer des options ne changera pas.

El saut de distribution Il s'agit essentiellement de passer d'une distribution Linux à une autre en espérant que la suivante soit la bonne. Ce que vous devez prendre en compte, c'est pourquoi nous effectuons des sauts de distribution, et si l'une des raisons est que dans une distribution, nous pouvons installer plus de logiciels que dans une autre. Même avec de nombreux ajustements, ce qui peut être fait avec un système basé sur Linux peut être fait avec un autre, donc, et ici je dois préciser que c'est mon opinion, les choses resteront les mêmes.

Distrobox vous permet d'utiliser des logiciels d'une distribution dans une autre...

… un peu plus. Il y a de nombreuses options basées sur Linux et ils sont tous différents les uns des autres. Je pense que la principale raison pour laquelle nous abandonnons une distribution est parce qu'elle nous échoue ou qu'il y a quelque chose que nous n'aimons pas vraiment. Par exemple, certains matériels, comme le WiFi, qui ne fonctionnent pas sur notre ordinateur ou l'environnement graphique qui, selon nous, n'est pas ce que nous recherchons.

J'ai fait beaucoup de distributions lorsque Ubuntu est passé à Unity, et mes premières destinations étaient précisément d'autres -buntus. Je suis passé par Xubuntu, Lubuntu, Kubuntu, Linux Mint, Elementary, puis Ubuntu MATE... et tous Ils avaient exactement le même logiciel disponible. Je cherchais un ordinateur de bureau relativement joli qui ne pesait pas cent livres comme Unity, donc Distrobox ne m'aurait pas du tout aidé.

Bien sûr, cela nous permet de choisir ce que nous aimons le plus sans rien perdre.

Ce que fait Distrobox, c'est que ne manquons de rien. Le meilleur exemple qui me vient à l’esprit est SteamOS : par défaut, il est immuable, et en théorie, vous ne pouvez installer que les logiciels populaires de Flathub. Si nous ajoutons une image Ubuntu, nous pouvons installer et utiliser Kodi à partir de ses référentiels, FFmpeg ou Imagemagick sans problème. Nous pouvons également parcourir le net et installer n'importe quel DEB que nous trouvons, de sorte que le Steam Deck aurait un système à 90-95% identique à celui d'un Linux traditionnel. Ou quand dans le passé Kodi a planté à cause de la version Python, Distrobox aurait rendu les choses plus faciles.

Mais ce que Distrobox ne fait pas, c'est inclure un noyau qui convient mieux à notre équipe. En fait, l'une de ses fonctions est que tous les systèmes d'exploitation de conteneurs utilisent le même noyau que l'hôte.

D'autres exemples de choix de ce que nous préférons sans rien manquer seraient d'être sur Debian Stable et d'installer les dernières versions de GIMP ou LibreOffice sans installer un autre système, ou avoir AUR sur Linux Mint. Nous pouvons également profiter de tous les Outils Kali Linux et fais pentesting sans avoir à utiliser une session en direct. Tout cela à partir de notre système préféré.

Sans rien faire de compliqué, nous pouvons avoir un système d'exploitation plus conservateur et n'importe quel logiciel qui existe sous Linux ou juste le contraire, et c'est la magie que fait Distrobox. Mais la magie n’est pas la même chose que le miracle.

Le système d'exploitation sera toujours le même

Le système d'exploitation sera toujours le même, et bien qu'il existe des moyens de virtualiser l'environnement graphique, celui-ci sera toujours le même. Si nous aimons Fedora, avec GNOME, et qu'il y a quelque chose qui ne rentre pas entre son système d'exploitation ou son environnement graphique et notre appareil, Distrobox ne va pas le réparer. Oui, il est possible qu'une application dans un autre format fonctionne mieux pour nous, mais cela résoudrait un problème mineur et non plus important.

Donc non, Distrobox n'est pas la fin du saut de distribution. C'est un outil qui réduira les démangeaisons qui nous font sursauter, mais il ne les éliminera pas si elles sont fortes. De plus, avec le caractère non-conformiste de certains d'entre nous, ce qui est étrange, c'est que nous sommes dans la même distribution depuis des années...


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.