Adobe a abandonné Brackets, et le principal perdant a été l'utilisateur Linux

Parenthèses pas pour Linux

Ce n'est pas nouveau, mais cela m'a pris par surprise. Il y a quelques semaines, lorsque quelqu'un avec qui je travaille m'a recommandé un logiciel pour éditer des fichiers HTML, CSS et JavaScript, il en a mentionné deux : Supports et Visual Studio Code. Le premier a été mentionné plus tôt car il semble plus facile pour les débutants, mais il préfère et recommande de passer à Visual Studio Code dès que possible. Je n'ai jamais utilisé Brackets, et c'est peut-être pour cela que j'ai été quelque peu déconnecté de son actualité, mais il n'existe plus en tant que tel.

La Site officiel il est toujours disponible, mais ce qu'il y a n'est plus le vrai support. C'est un fork, c'est-à-dire que la communauté a décidé de poursuivre un projet qu'Adobe, le développeur d'origine, a cessé il y a longtemps. Pour cette raison, si nous recherchons des "supports" sur Snapcraft, Flathub, le Référentiel WebUpd8 ou dans AUR, ce que nous trouvons est la v1.14.1 au plus, alors que la chose la plus à jour entre brackets.io est le programme d'installation v2.0.1.

La « mort » de Brackets a une raison : un accord entre Adobe et Microsoft

Adobe et Microsoft ont signé un accord, une société dont les détails ne sont pas connus, mais qui a fini par recommander au premier d'utiliser l'éditeur du second, et d'arrêter Brackets, qui comptait un nombre relativement important d'utilisateurs/fans. Et, comme nous l'avons mentionné, ce n'est pas quelque chose de nouveau; la fin du support est intervenue le 1er septembre 2021, date à laquelle Adobe a cessé de développer le logiciel et a publié son premier Fork, initialement appelé "Brackets Continued". Pour le moment, ils ont conservé le nom et le site Web d'origine, et ils ont déjà un installateur pour la v2.0.1 de l'éditeur.

La mauvaise chose, et comme le dit le titre, c'est que, comme d'habitude, les utilisateurs de Linux sont les plus touchés. Le programme d'installation existe pour Windows et macOS, mais pas pour Linux. Il n'y a même pas de package DEB, ce que nous trouvons généralement sur n'importe quelle page Web dans la section "Linux". Nous ne savons pas si ce sera comme ça pour toujours ou s'ils publieront quelque chose pour nous à un moment donné, mais pour le moment nous n'avons rien de supérieur à la v1.14.1 de l'éditeur disponible.

En attendant, et en tant qu'utilisateur de Code Visual Studio, je recommande la même chose qu'Adobe : changer d'éditeur. Au début, cela semble plus compliqué, mais sous Linux, nous pouvons l'installer dans différents types de packages et même sur le Raspberry Pi. Soit cela, soit de la patience et l'espoir que la communauté se souvienne de Linux à un moment donné, ce qui pourrait également arriver. En ce moment, il y a éditeur phénix, basé sur Brackets et disponible à partir d'un navigateur Web, mais de nombreuses fonctionnalités sont désactivées.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

3 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Diego allemand Gonzalez dit

    Le métier d'Adobe (qui ne s'est jamais intéressé à Linux) est de vendre des abonnements à ses outils. Cela n'a aucun sens pour moi de prendre en charge un produit qui concurrence Dreamweaver. Microsoft vend des systèmes d'exploitation et des solutions pour le cloud et a besoin d'applications. Il est tout à fait logique de fournir un outil gratuit.

  2.   nachete dit

    Ce n'est pas non plus une tragédie; Comme vous l'avez mentionné, pour Linux il y a l'éditeur VSCodium mais il y a aussi ATOM, SublimeText et pour les PC avec peu de ressources Bluefish.

    Ceux d'Adobe qui font ce qu'ils veulent mais les éditeurs, s'il y en a.

  3.   Devformatic dit

    Eh bien, je n'ai jamais utilisé de crochets professionnellement, mais c'était un bon éditeur, je suis désolé de ne pas avoir pu suivre le projet, le fork n'est pas une mauvaise idée, mais il n'a pas d'installateur car pour GNU/Linux c'est un peu inquiétant, je ne sais pas ce qui se passe avec ces entreprises qui ne pensent pas à leurs utilisateurs, maintenant nous devons rester avec une ancienne version pour pouvoir peut-être utiliser l'éditeur. Bien qu'il existe de meilleurs éditeurs de logiciels gratuits, mais beaucoup recherchent la saisie semi-automatique et des plugins qui automatisent les fonctions, des raccourcis qui nous rendent plus productifs, nous avons des éditeurs comme Emacs et Vim qui sont très bons, mais ceux qui sont à moitié simples sont l'éditeur web blueFish , et celui que j'utilise pour programmer mes programmes et projets en dehors de l'anjuta qui semble léger et extensible pour ce que je l'utilise, mais peut-être que ces nouveaux ne se sentent pas à l'aise et veulent quelque chose de plus à la mode. Comme VSCode.