3 décennies avec Linux. L'arrivée du CD-ROM et du mode live

3 décennies avec Linux
L'industrie informatique a ses propres dinosaures. Les produits qui avaient autrefois du succès, en raison d'un changement des conditions sociales ou économiques, sont devenus non viables. En revanche, les concurrents relégués sont soudainement devenus les leaders.

Jusqu'ici ce siècle, Apple, une entreprise au bord de la faillite, a réussi à être l'une des plus rentables après 30 ans. Blackberry est passé de l'emblème de la communication d'entreprise à son absence de pertinence, et Microsoft a découvert qu'il gagnait plus d'argent en n'étant pas un monopole.

Linux était également le protagoniste de ces changements; dans certains cas trouver leur place dans le monde, le nuage. Chez les autres, la frustration de ne jamais être l'année de Linux sur le bureau et ne pas avoir pu prendre pied dans le secteur des appareils mobiles.

Nous avions quitté cette histoire juste avec l'apparition de la première distribution entièrement fonctionnelle. Il était toujours installé à l'aide de disquettes et n'avait pas d'interface graphique.

3 décennies avec Linux. La grande année 1992

En mai 1992, TAMU Linux est apparu, considéré comme la première distribution Linux à offrir le système X Window au lieu d'un système d'exploitation basé uniquement sur du texteet. TAMULinux était soutenu par la Texas A&M University et le Texas A&M Unix & Linux Users Group.

Parmi les distributions préhistoriques que nous allons mentionner dans cet article, la plus intéressante est sans aucun doute Système Linux Softlanding (SLS). Non seulement c'est la première distribution dérivée d'une autre (Il était basé sur MCC Interm Linux) C'était aussi le premier dans lequel les développeurs étaient irrités par les décisions techniques et créaient leurs propres distributions. Ainsi sont venus Slackware et Debian.

Dans la bibliographie, il est décrit comme la première distribution à inclure plus que les utilitaires de base et de base. La vérité est que cela semble avoir été la première distribution à devenir populaire.

L'apparition du mode live

Les disquettes étaient bon marché, mais elles étaient lentes et fragiles. Heureusement, il y avait un autre support d'installation, et les distributions Linux en profiteraient bientôt.

La première technologie similaire à ce que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de CD-ROM a été inventée par James Russell du Département de l'Énergie des États-Unis. Russell voulait un moyen de stocker les informations afin qu'elles puissent être reproduites plus tard et a initialement proposé une préservation numérique à l'aide de films photosensibles. Ce qu'il voulait, c'était un appareil capable de fonctionner sans contact physique réel entre les parties du système.

Toutefois, il a fallu attendre les années 80 pour que les premières unités de lecture basées sur les idées de Russell apparaissent, et, au début, ils n'étaient utilisés que comme lecteurs de musique.

En 1989, le CD-ROM a été normalisé avec les normes ISO / CEI 10149 et ECMA-130.

Lecteurs de CD-ROM utiliser des lasers pour lire des données binaires (numériques) encodées dans de minuscules fosses du disque optique. L'unité envoie les données à un ordinateur, qui les traite ensuite. La méthode était populaire grâce à fournir plus de stockage, par rapport à la disquette, mais à un coût inférieur à celui des autres alternatives

Le premier logiciel sorti au format CD semble avoir été Microsoft Bookshelf, une série d'ouvrages de référence qui pourraient être utilisés avec Microsoft Office. Le premier ordinateur approprié à inclure une unité de lecture était le Macintosh IIvx

Si quelque chose a attiré mon attention lors de la rédaction de cet article, c'est à quelle vitesse Linux a avancé en 1992. Le dernier mois de l'année nous a apporté Yggdrasil, la première distribution Linux à tirer parti de la capacité de stockage du CD-ROM pour introduire cette excellente idée appelée mode live.

Bref, en mode live vous n'avez pas besoin d'installer un système d'exploitation pour l'utiliser. La RAM de l'ordinateur agit comme un disque dur vous permettant de tester la compatibilité de votre système avec Linux. Bien entendu, les modifications apportées sont perdues lorsque vous arrêtez l'ordinateur.

Yggdrasil a été développé par Yggdrasil Computing, Incorporated, une société fondée par Adam J. Richter à Berkeley, en Californie. Le nom fait référence à un arbre de la mythologie nordique responsable de la cohésion de différents mondes.

Et c'était certainement suffisant puisque la société semble avoir été un pionnier dans la garantie de la compatibilité entre Linux et Windows. La distribution était compatible avec la hiérarchie de fichiers Unix, elle était automatiquement configurée pour s'adapter au matériel et elle permettait même d'exécuter les pilotes pour les CD MS-DOS sous Linux.

En parallèle, une autre révolution était en cours qui allait changer Linux à jamais, mais qui fera l'objet d'un prochain article.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

6 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Andrew dit

    Belle histoire, il est bon de savoir comment nous avons évolué dans l'utilisation du logiciel libre. Félicitations pour l'article.

    1.    Diego allemand Gonzalez dit

      Merci pour le commentaire.

  2.   Jésus G. dit

    Excellent article, très divertissant, il est impressionnant de voir comment depuis sa création la communauté innove, face aux problèmes qui lui ont été présentés

    1.    Diego allemand Gonzalez dit

      Merci pour ton commentaire.

  3.   Shinjikde dit

    Excellent article, l'idée géniale du mode live a servi à rapprocher Linux de beaucoup de gens, dans mon cas j'ai appris à connaître Linux grâce au grand Knoppix.

    1.    Diego allemand Gonzalez dit

      Merci pour le commentaire.